Yogi l'ours: Un reve d'enfant

Publié le par Yohan

Via Métro Montreal:

 

Justin Timberlake prête sa voix à un personnage du dessin animé Yogi Bear. Ce n’est pas le montant du cachet qui a convaincu cet amateur de dessins animés de se lancer dans l’aventure

Justin Timberlake n’a pas le choix : il doit exposer son côté nerd pour expliquer son attachement au personnage de Boo Boo, l’adorable acolyte de Yogi Bear, dans le film éponyme (Yogi l’ours). «Je risque de ruiner ma vie sociale en disant cela, raconte-t-il avec prudence, mais j’imitais les voix de Scooby Doo et de Boo Boo pour mes parents. Ça y est, vous le savez maintenant. C’est bizarre», avoue-t-il.

Après avoir impressionné les critiques plus tôt cette année pour son jeu dans The Social Network (Le réseau social), le chanteur est ravi de participer à un projet un peu moins ardu. «J’ai joué dans un film sur la naissance des réseaux sociaux, c’était bien au-delà de mes connaissances.»

Justin Timberlake et Dan Aykroyd, qui prête sa voix à Yogi, ont passé leur temps en studio pour enregistrer leurs voix. Ce n’est pas le cas de tous les acteurs, car ce film est un mélange d’action réelle et d’animation. Le chanteur ne nie pas que sa tâche a été plus facile que celle de ses collègues, qui ont campé des personnages en chair et en os. «Ç’a été beaucoup plus difficile pour Anna [Faris] et Tom [Cavanagh]. Je n’ai jamais eu à jouer en regardant une balle de tennis ou des feuilles pour me donner des repères» confie-t-il.

Le secret pour créer une parfaite chimie entre Yogi et Boo Boo a été de travailler ensemble et non pas chacun dans son coin. «Nous avons eu deux ou trois sessions ensemble, parce qu’on s’imaginait un peu comme Batman et Robin. Ça a fait toute la différence en ce qui a trait au rythme du film et à la connivence entre Yogi et Boo Boo. Ç’a été une chouet­te collaboration. On a eu beaucoup de plaisir ensemble.»

Un travail quotidien
Justin Timberlake a dû perfectionner longtemps la voix de son personnage. «Pour bien réaliser la voix de Boo Boo, j’avais quel-qu’un avec moi qui me faisait écouter les vieux dessins animés des années 1960-70. Je devais souvent retourner enregistrer tout ce qu’on avait fait dans les premières 30 minutes parce que je venais d’atteindre le ton et l’inflexion que je voulais.» explique-t-il.

Yogi l’ours
En salle dès vendredi (Canada)

Publié dans Yogi Bear (film)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article